Conscience : mode d’emploi! (13/22)

Une illusion d’intelligence…

On l’a rabâché, mais votre âme (ou votre mental puisque vous êtes un être humain) n’a aucune « conscience » et ne peut rien « comprendre », exactement comme un ordinateur, auquel il faudrait arrêter de prêter la possibilité d’une « intelligence » même « artificielle ». Son intelligence apparente est le reflet de celle de ses concepteurs, et Microsoft est un bon exemple des lacunes intellectuelles du père Gates, avec les collections de bugs dont il nous a fait bénéficier au cours de ces longues années… Exactement comme l’intelligence réelle d’un être humain, n’est QUE LE REFLET de ce qu’il a compris… des explications de Buddhi !

L’âme sait enregistrer indéfiniment, aussi bien des données que des algorithmes, et paraît être intelligente quand ses réactions sont appropriées. Sa programmation initiale par la Nature est plutôt réussie, comme celle de la plupart des animaux, des plantes, et du cosmos, mais les bricolages des êtres humains qui veulent y enregistrer leurs propres programmes sont, le plus souvent, tout-à-fait catastrophiques. Surtout sans vouloir savoir ce qu’ils y mettent !

Quoi d’étonnant puisque, laissé à lui-même, un être humain n’est pas beaucoup plus astucieux qu’un pot de chambre. Et son erreur de base, en découvrant que l’âme est programmable, c’est de croire qu’il peut s’en servir pour ne plus avoir à être responsable de son corps et devoir en prendre soin. Et d’abdiquer son rôle d’esprit, seule entité capable de compréhension. Contrairement aux programmes de la Nature qui réagissent à des combinaisons précises de conditions, les siens se déclenchent sur n’importe quoi, puisqu’il n’y fait même pas attention.

Pour qu’une race animale change un comportement il va falloir qu’environ une centaine de ces bestioles ait eu un problème comparable et le nouveau programme (la « routine de service de l’interruption », l’ISR pour un informaticien) va intégrer ces expériences pour lancer la nouvelle réaction. Et même avec toutes ces précautions, le résultat n’est apparemment pas garanti.

Le style de l’être humain nunuche c’est que : « Si c’est possible, il FAUT le faire ! ». Ça vous rappelle quelque chose ?

Ce que vous ne COMPRENEZ PAS TOTALEMENT, dont vous n’êtes pas totalement conscient, votre mental va l’enregistrer et y réagir automatiquement, aveuglément et bêtement, chaque fois que l’occasion se présente.

Un exemple : regardez dans quel état on met les gens dès qu’on parle de Liberté ! Ont-ils l’air sereins, ou épileptiques ? C’est suffisant pour savoir que PERSONNE n’a compris TOUT ce que le mot implique (et j’exagère malheureusement à peine) et que vous pouvez vous en servir comme d’un « bouton » de mise à feu de réactions irrationnelles, en particulier en face d’une foule.

Autres exemples de boutons : Dieu, égalité, fraternité, démocratie, capital, socialisme, catholicisme, juif, arabe, ch’ti, nègre, bougnoule… Allez : tous les qualificatifs aristotéliciens qui servent aux racistes à penser schématiquement par catégories ! Mais vous pouvez en fait lister tous les mots du dictionnaire !

Le problème du mode d’emploi de la conscience, c’est qu’on ne l’emploie jamais… notre conscience !

Et ce ne sont pas les jeux vidéos qui vont provoquer une résurgence, ce n’est qu’une série de conditionnements et d’automatismes pour réagir en fonction de notre dressage de petits toutous concons. À la base, ce n’est pas très différent de la pratique des sports de haut niveau, ou de l’entraînement des militaires, encore que dans ces derniers cas les conditions de déclenchement des réactions soient bien plus soigneusement étudiées pour éviter des accidents chez les sportifs, sinon des carnages chez les autres. Mais ça reste mental, dont c’est probablement la seule façon « intelligente » de s’en servir et de le programmer !

Et à ce propos, si vous vous baladez sur le Web pour trouver des combines « quantiques » vous allez probablement tomber un jour ou l’autre sur des techniques d’hypnose ou d’autohypnose. Ça n’a rien de « quantique », mais si vous voulez devenir un pot de chambre heureux d´engranger de la merde, c’est le bon choix pour être définitivement déshumanisé, et prolonger ce que la société et son éducation n’ont pas pu finir ! De toute façon la solution pour devenir indépendant du mental est de le déprogrammer, pas d’ajouter de nouveaux automatismes plus ou moins astucieux, à moins que vous vouliez vraiment devenir un clébard savant… parce que vous en avez marre de votre état humain ! Et pendant qu’on y est habituez-vous à traduire « cerveau » par « mental » !

La totalité des technologies combinées de Wundt et Pavlov, c’est-à-dire l’enseignement moderne, c’est de l’hypnose déguisée ! Et c’est de ça qu’on crève, d’autant que des bricolages antérieurs qui visaient au même résultat, mais qui étaient simplement moins efficaces…

About

View all posts by