LES ÉVANGILES INVISIBLES (06/15)

LES ÉVANGILES INVISIBLES (06/15)

La barre à cas, toute !

Ces braves gens évoquent aussi l’intérêt ou la nécessité d’une « influence spirituelle » mystérieuse, une sorte de barakah, qui serait transmise depuis Dieu par les « Maîtres » des différentes « Initiations »  ou même de simples prêtres, puisque le Logos ne suffit pas ! Une nouvelle tentative de se présenter comme intercesseurs, ce qui la fout mal pour nous donner confiance dans leur état spirituel à eux. Je ne nie pas que des esprits puissent en influencer d’autres, mais jusqu’à leur niveau, pas au-delà jusqu’à Brahma !

Et même pour arriver à leur niveau, en supposant qu’il soit fabuleux, il n’y a rien que nous ne puissions faire « tout seuls ! », AVEC l’Esprit Saint pour nous l’enseigner (!) et compléter notre paradigme, ET le Logos pour le réaliser ! Guénon lui-même reconnaît qu’on n’a pas besoin de rites pour arriver à l’« État Édénique », terme des « petits mystères » hermétiques, également connu des orthodoxes (…de certains…) sous le nom d’« État Adamique », qui se caractérise par le fait de pouvoir parler aux bêtes sauvages, comme un de leurs moines a su le faire au siècle dernier, d’après Lev Gillet. Mais l’argument de Guénon est que cet état est encore « dans le domaine humain », et ce serait pour ça qu’on peut y arriver par nous-mêmes !?

Lev Gillet

Un moine de l’Église d’Orient : le Père Lev Gillet

D’où vient cette manie de croire que quoi que ce soit puisse être séparé du Logos, comme les hosties à bidouiller (à propos : il est pas bien gros ni bien pérenne, le corps du Logos sous forme de mini galettes !!!) et une autre de penser que d’autres hommes « spéciaux » peuvent nous aider « au-delà » du domaine humain ! Je m’en tiens aux Brahma sutras qui sont au moins cohérents et logiques avec le reste de l’expérience qu’on peut faire de la Révélation ! Le Logos a dit de Son côté, qu’Il serait avec nous jusqu’à la Fin, Il n’a pas dit que certains étaient exclus de cette promesse… et qu’on aurait à L’appeler au secours après qu’Il nous ait abandonnés !!!!

Peut-être allez-vous remarquer qu’au lieu de vous assener des conclusions issues de sources souvent incontrôlables, je vous propose de faire des expériences élémentaires en attirant votre attention sur des choses de votre environnent spirituel courant, que vous vous contentez de subir, au lieu de les ex–aminer, et en allant chercher dans les opinions des autres ce que vous devriez en penser !

Or il y a une fraction de la population qui a d’autres modes de conscience que celui que j’ai supposé être le vôtre jusqu’à présent, et qui représente 10% de cette population d’après Wikipedia, un chiffre qui me paraît bien optimiste !

Or il se trouve que je fais partie de ces soi-disant 10% et qu’il faut absolument que j’aide les gens concernés à comprendre ce qui leur arrive et qui est encore plus mal interprété que dans les conditions de conscience habituelles, et pour les mêmes raisons par les « experts » du domaine, comme je l’ai évoqué !

Sortez un peu pour visiter ce « si grand univers » (d’après Fugain) !

Mais si vous n’avez pas eu l’occasion d’expérimenter ce dont il s’agit, ce qui va en être dit peut vous intéresser… pour que vous sachiez ce que d’autres ont eu l’occasion de vérifier, de vivre !

D’autant que c’est une façon beaucoup plus rapide de comprendre et donc de réaliser que nous sommes des esprits. Ce sont les fameuses sorties du corps, les OBE que nous avons évoquées.

Comment se fait-il alors que les gens qui sortent de leur corps ne comprennent pas automatiquement ce qui leur arrive ?

D’après mon expérience, ce sont les gens les moins amochés par la culture et les études qui le comprennent le plus facilement. Je n’ai rencontré qu’une copine qui avait eu un parcours universitaire et qui comprenait pourtant tout ça … parce qu’elle n’avait jamais cru ce qu’on lui racontait pendant ses études, ce qui prouve qu’on peut y échapper en restant comme un petit enfant : la crétinisation par l’enseignement et les parents n’est pas une fatalité, ni une malédiction !

D’un autre côté, mes études d’ingénieur, colorées d’incrédulité, me placent à peu près dans la même situation. Sauf que Nadine savait faire bien plus de trucs tordus que moi et m’a même permis de comprendre d’où venaient certaines de mes limitations. Quoi qu’il en soit vers la fin de mes études, j’ai décidé de laisser tomber mon hypocrisie silencieuse, et au moins deux profs de maths et un de physique ont eu l’occasion de méditer sur quelques-unes de leurs énormités que je leur avais publiquement signalées…

Le plus surprenant, au demeurant, était que ces gens comprenaient d’autant mieux ce qui leur arrivait s’ils n’avaient pas de « passé » religieux. Et même que ça les rendait souvent « bouffeurs de curés », parce qu’ils n’avaient plus aucune raison de croire à ce que ces théoriciens ignares leur racontaient.

D’après mes lectures de témoignages, il n’est pas rare non plus que les expérimentateurs d’OBE en ressortent avec une impression d’omniscience ! Qu’ils partagent avec les radiesthésistes, qui eux, ont besoin d’un outil, et ne font que des déductions, ils n’en ont pas une expérience consciente directe, ce qui ne veut pas dire qu’ils aient tort, mais que c’est hors de notre présent sujet !

En fait, il faut comprendre la situation d’un esprit « hors de son corps », plus précisément : un esprit qui prend un « point-de-vue » indépendant du lieu et de la date repérés par son corps.

Il ne dépend plus de ce corps, ni surtout de CE MENTAL, cette âme, dont on a oublié la fonction principale d’animation, pour n’y plus fourrer que ses accessoires comme les émotions, l’imagination, la mémoire, etc. Cette libération permet à l’esprit de voir « ailleurs » sans que son corps ne meure pour autant.

J’ai eu une cliente qui a très mal vécu sa première sortie du corps… Sur le moment ça l’avait fait rigoler d’avoir fait le tour du plafond ! Mais au bout de quelques minutes, elle a fondu en larmes ! Rétrospectivement, elle pensait avoir risqué de tuer son corps en l’abandonnant. Un traumatisme facile à évacuer en lui faisant simplement remarquer qu’elle était toujours vivante…

Revenons sur cette impression d’omniscience ! « Déconnecté » de son mental, le seul « environnement » qui reste à un Esprit humain « extériorisé » est … l’Esprit Saint, et si vous n’avez pas l’obsession de votre autosuffisance pour comprendre, ce qu’on peut appeler la compréhension autarcique, vous vous apercevez que toutes vos questions « reçoivent » des réponses !

Dont vous pourrez vérifier certaines, matériellement, une fois « rentré » !

En fait ça fonctionne constamment, mais vous êtes trop préoccupés par vos réflexions pour y faire attention ! Les OBE peuvent beaucoup vous aider à être attentif à cet enseignement dans des conditions plus habituelles…

Un esprit n’a aucune raison d’être « arrêté » par la matière puisqu’il n’appartient pas au même domaine, et votre « point de vue » extérieur va vous permettre de traverser des murs, des planètes, et même des étoiles. Sans vous faire de mal, ni vous brûler, bien sûr ! Ni vous geler s’il vous arrive de vous retrouver dans les flammes glacées de l’Enfer ! Car l’univers n’est pas la seule destination des OBE… Et même sans déplacer votre point de vue, vous pourrez être conscient de ce qui se passe à travers des murs ou des obstacles quelconques. Votre impression d’omniscience vient en fait de ce qu’on EST CONSCIENT DE CE QU’ON VEUT ÊTRE. Même sans être « extérieur » ! Vos yeux perçoivent tout, mais vous, vous ne voyez que ce sur quoi porte votre attention ! Et pas forcément que des choses matérielles. Pendant une OBE demandez-vous à quoi pense untel, et vous le saurez ! Et vous pourrez éventuellement le vérifier en lui en parlant après votre OBE, pour ne plus être tenté de croire les bonnes âmes qui n’y voient que de l’imagination. Ce qui ne veut pas dire que ce ne soit jamais le cas, mais pas non plus que ce le soit toujours !

On l’a vu, cette capacité de conscience directe n’impose pas de localiser un point de vue hors de son corps, et certains peuvent l’avoir depuis leur point de vue habituel derrière leur front (fermez les yeux et « regardez » où vous êtes, d’où vous « voyez » cet univers noir, y compris derrière vous !… ou imaginez un objet simple, et faites le tourner « autour » de vous, c’est souvent plus simple si vous le faites monter devant vous et retomber derrière…). C’est tout le sujet des connaissances télépathiques des pensées, des intentions ou des émotions. Ces dernières sont des pensées tellement « pesantes » qu’elles sont très faciles à « percevoir » (dont on peut avoir conscience, en fait. Il n’y a pas à proprement parler de « perception » par la conscience comme on l’a vu…). Même à des centaines de kilomètres de distance… puisque l’espace n’a rien à y voir.

En réalité, ce qu’on a cru identifier comme étant la confusion entre l’âme et l’esprit, le psychique et le spirituel, est celle de la perception et de la conscience dont on a parlé tout au début. Toutes les choses (animées ou non) communiquent par des perceptions comme votre ordinateur et son clavier par l’intermédiaire des codes envoyés par les touches… LA SEULE CHOSE qui soit consciente, c’est-à-dire qui SACHE CE QU’ELLE « PERÇOIT », c’est l’esprit ! Et on peut donc parler d’intelligence artificielle, parce que ça fait des siècles que c’est le cas de ce qui est arrivé à l’intelligence humaine, qui ne fait plus que percevoir les idées des uns et des autres, sans être consciente des choses elles-mêmes : c’était le passage aristotélicien du nous universel au prétendu « intellect humain », sans en avoir changé le nom ! D’où la confusion sournoise !

Si vous voulez vraiment tester votre omniscience, restez « dehors » et posez toutes les questions qui vous viennent… Sauf que, vu de votre corps, ça prendra du temps et vous n’aurez pas nécessairement l’occasion d’aller jusqu’au bout. Comme le chante le même Fugain : « Vous n’aurez pas le temps, pas le temps… » !

Compte tenu de ce genre de contraintes, variez plutôt les sujets pour vérifier que vous pouvez demander n’importe quoi. Et jouez avec vos décisions : « Je ne veux plus voir ce bâtiment qui me gâche la vue », et habituellement il disparaîtra.

Je sais bien que pour la plupart d’entre vous, tout ça c’est du délire ! Si je vous en parle plutôt que de me restreindre à des expériences que tout un chacun peut facilement vérifier, c’est aussi pour indiquer à ceux qui font des OBE et qui les laissent interpréter en fonction de théories mal assurées, que tout ce dont ils ont conscience n’a rien d’exceptionnel dans leur situation, c’est cette situation qui est exceptionnelle.

Il y a d’autres individus qui pratiquent cette conscience directe sans nécessairement sortir de leurs corps, ce sont les « géobiologistes » du genre de Stéphane Cardinaux et de ses émules comme Steve Di Marco. Si vous voyez des elfes ou des fées en passant dans la forêt, vous êtes dans ce cas. Si vous sentez des « présences », en particulier dans les cimetières, vous l’êtes aussi.

Aucune de ces créatures n’a d’existence matérielle, et leur localisation dans notre « espace physique » ne vaut pas mieux que celle d’un reflet dans un miroir, qui lui non plus ne s’y trouve pas !

Et pourtant, ceux qui voient ces « esprits de la forêt » peuvent les « voir » aussi dans les photos qui en sont prises, alors qu’ils restent invisibles pour les yeux ! Mais cette fois c’est une OBE spontanée et non identifiée, comme quand on parlera d’holophonie !

About

View all posts by