La thérapie du 21ème siècle sera-t-elle quantique, métaphysique ou simplement logique ? (N°1)

La thérapie du 21ème siècle sera-t-elle quantique, métaphysique ou simplement logique ? (N°1)

Ce qui a attiré mon attention chez le Dr Robert Anthony, c’est qu’à l’opposé de la plupart des physiciens quantiques (en tous cas de tous ceux que j’ai rencontré) il ne considère pas le domaine quantique comme une extension de l’univers physique, mais plutôt comme sa source, ou sa « cause ». Mais mon extase s’est arrêtée bien vite…

Olivier Costa de Beauregard (1951) ; « la causalité inverse »

Ce collaborateur de De Broglie a remarqué dès 1951 que le domaine quantique se comportait comme si la causalité y était inversée.

Ça, c’est bien un réflexe de physicien ! Ce ne peut pas être lui qui voit les choses à l’envers, mais l’univers qui triche !!! Et la preuve, c’est qu’il n’a pas été très suivi par ses collègues.

Une remarque inutile en passant, si le nom de Beauregard peut indiquer une certaine acuité d’observation, la parenté entre De Broglie et le mot imbroglio évoque plutôt un certain fouillis ! Mais ce dernier est bien plus connu que notre Olivier…

L’extase dont je parlais à propos du docteur Anthony s’est évaporée en face de l’avalanche de ses illogismes ! En fait, il n’en fait pas beaucoup plus qu’un physicien ordinaire, mais pour quelqu’un qui nous incite à nous libérer de nos vieilles idées et de notre expérience, il donne un petit goût de « Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

Le principe de la « science » quantique, c’est l’incertitude !

Il semblerait qu’Anthony n’ait pas entendu parler (ou qu’il ait oublié) Werner Heisenberg !

Son principe d’incertitude est souvent évoqué, mais jamais indiqué, précisément, ce que je m’apprête à faire.

« Dans l’univers les seuls éléments que l’on puisse connaître avec précision ont les dimensions d’une action » !

Vous ne vous attendiez pas à ca ? En particulier parce que les dimensions d’une action, c’est de l’hébreu ! Eh bien causons-en !

C’est tout bête : ça vaut ML2T-1 ! Exemple : la localisation et la quantité de mouvement d’une particule ! C’est pas plus clair ? Alors j’explique.

Les physiciens ont repéré sept grandeurs qu’ils considèrent comme indépendantes : les longueurs (L), les masses (M), le temps, (T), l’intensité électrique (I), la température (Θ), l’intensité lumineuse (J) et la quantité de matière (N). En ce qui me concerne, j’aimerais bien savoir quelle est la dimension d’un angle par rapport à leurs dimensions de base ? Mais bof !

Donc une « action » c’est une masse multipliée par une longueur au carré (une surface) et divisée par une durée…

Je ne raconte pas tout ça pour frimer mais pour indiquer qu’il faut un peu plus qu’une culture fragmentaire récupérée dans les revues de vulgarisation pour parler de ce genre de choses.

Les anciens (Grecs et autre Hindous ou Chinois) n’ont pas eu besoin d’Heisenberg pour savoir que si on utilisait l’univers pour comprendre l’univers, on ne connaîtrait que les actions de l’univers sur lui-même.

Le point de départ, c’est que les certitudes du docteur Anthony sont basées sur un domaine dont le principe est précisément l’incertitude, donc le contraire !

Mais ce brave docteur n’a pas l’air bien au courant de ce qu’est un principe…

Et comme il est très concerné par le fait que nous ayons un « libre arbitre » et que nous puissions faire des choix, contrairement à l’hypnose qu’il nous attribue et dont nous souffrons, son hypnose à lui a été « choisie », la nôtre n’a dépendu que des circonstances de notre vie, et c’est pour ça que nous devons nous en libérer avec son aide…

“I choose to feel good now” : « Je choisis de me sentir bien maintenant »

Ça, c’est une des bases de la façon dont il peut nous aider. Chaque fois que nous ne sommes pas enthousiastes nous devons nous dire ce « flip switch » pendant une quinzaine de secondes.

Émile Coué suggérait à ses émules de se réveiller en pensant « Je vais mieux de jour en jour et à tous les points de vue » ! Ce brave inventeur de la méthode qui porte son nom est décédé en 1926, probablement bien avant que le Docteur Anthony pense à son « flip switch », donc ce n’est pas lui qui a inventé l’autohypnose, et Coué n’a pas eu besoin de se laisser inspirer par la physique quantique pour donner de la substance à l’effet placebo !

Notez que je ne dis pas que « Ça ne marche pas » ! Je dis juste qu’on ne sait pas POURQUOI ça marche, c’est ce qui donne le côté scientifique : c’est basé sur l’incertitude !

Les « non-sens métaphysiques » contre les certitudes présumées de la « science quantique »

Anthony parle au moins deux fois des non-sens de la métaphysique, indiquant qu’il ne connaît pas plus la métaphysique que la physique ou les principes, ce qui indique aussi qu’il n’a rien compris à la Logique qu’il identifie d’ailleurs au rationalisme ! Alors qu’il est facile de constater que c’en est pratiquement l’inverse !

À nouveau je ne veux pas dire que ses conseils ne fonctionnent pas, je signale simplement que leur efficacité éventuelle ne peut pas venir de ce qu’il prétend.

J’a parlé dans mon « Hérésie Agnostique » (à paraître) de Frank Kinslow et de son Quantum Entrainment pour dire le bien relatif que j’en pensais, Frank est un autre « thérapeute quantique » qui multiplie les best-sellers et qui n’a pas besoin de recourir à l’alibi de la physique quantique (qu’il évoque à peine) pour prétendre avoir des résultats (tout relatifs).

Si les physiciens eux-mêmes ne comprennent rien au domaine quantique, ne comptez pas sur des histrions pour vous éclairer.

Alors, pourquoi prévois-je de vous reparler d’Anthony pendant des pages et des pages ? Parce que certaines de ses suggestions peuvent être utiles, mais qu’il est nécessaire d’oublier ses âneries quantiques, puisque ses « découvertes » comme son « flip switch », n’ont rien d’original ni de vraiment nouveau, à part le fait qu’il est un peu plus précis que ses prédécesseurs, en particulier pour ne pas tomber dans les pièges de la pensée dite « positive » !

Il va surtout me servir de tête de turc pour illustrer tout le bien que je pense de la physique quantique dont la véritable compréhension pourrait bien être la solution à nos malheurs et fournir les vraies bases d’une thérapie vraiment quantique, en fait, métaphysique, et donc, simplement logique. Qui nous libérerait en particulier de l’allopathie, qui, tout absurde qu’elle soit, n’en a pas moins aussi des résultats au milieu de ses effets secondaires !

About

View all posts by