La thérapie du 21ème siècle sera-t-elle quantique, métaphysique ou simplement logique ? (N°11 Réincarnation)

La thérapie du 21ème siècle sera-t-elle quantique, métaphysique ou simplement logique ? (N°11 Réincarnation)

Елена Петровна Блаватская, autreHelena Blavatskyment dit Helena Blavatsky, ou encore HPB pour les intimes, a fondé la Société Théosophique fin 1875 ! Elle était vraisemblablement chargée par le gouvernement anglais de diffuser une version défigurée de la tradition Chrétienne en Inde et une version défigurée de la tradition Hindoue en Occident. Les deux objectifs ont été assez bien atteints. Les Hindous auxquels leur Tradition indique que, quand il faut se battre, ils doivent y aller (c’est le leitmotiv de la Bhaghavad Gîta), ont été convaincus qu’ils étaient non-violents, pour être conformes à l’image que l’Occident avait reçue d’eux, et leurs soldats se sont couchés devant les soldats anglais pour se laisser tuer sans combattre.

En fait Helena aurait bien voulu que tous les religieux de n’importe quelle religion se laissent tuer sans réagir, probablement sur la base de ce que le Christ avait dit de tendre l’autre joue quand on a reçu une claque. L’argument massue des anti-cléricaux qui ne veulent pas que les chrétiens rouspètent. Sauf que les uns et les autres ratent l’épisode où Jésus vire les marchands du Temple avec les fouets qu’Il a fabriqués avec les cordes qui traînaient là. Ou même l’ordre de ne pas gâcher du temps et d’envoyer paître les gens qui ne nous parlent pas de Dieu quand on leur parle de Dieu ! Sans parler de l’information souvent mal comprise : « Le Royaume des Cieux appartient aux violents ». Donc Helena va en être pour ses frais pour trouver d’autres imbéciles qui accepteront d’être d’aussi doux agneaux que ses Hindous…

La danse de la spiritualité nouvelle : « Dansons la KARMA gnôle »…

L’Occident de son côté a commencé à parler à tort et à travers de bon et de mauvais Karma présenté comme résultant des conséquences de nos actions dans nos existences précédentes. Ce que Blavatsky a interprété comme le fait que nous avions donc plusieurs vies sous la forme spéciale d’une incarnation, validant ainsi l’hypothèse d’un journaliste socialiste et belge qui tentait d’expliquer par là les inégalités sociales…

Les védas hindous précisent bien que nos existences successives ne nous font jamais repasser par les mêmes univers pour que nous ne soyons pas coincés dans un cycle répétitif et interminable qui serait d’autre part une limitation ou une partie de l’Infini. On verra ça plus tard.

Autrement dit, non seulement c’est la seule fois que nous vivons comme des êtres humains dans cet univers, et on n’aura jamais l’occasion d’y revenir sous cette forme ou sous une autre ! Je n’ai pas l’intention de détailler la question, je note simplement que les bouddhistes, héritiers prétendus des Védas, pour qui la réincarnation devrait aussi être une impossibilité, ont pensé que c’était de ça qu’il s’agissait avec leurs tulkous, les moines qu’ils présentent comme des réincarnations d’autres anciens moines, alors qu’il semble plutôt s’agir de ce que Platon appelait la métempsychose, la transmission d’un contenu psychique d’une génération à l’autre à des fins d’enseignement, le preneur de relais étant repéré par une caractéristique physique particulière qui traduit sa destinée commune avec l’équipe précédente.

En revanche ce qui est tout à fait clair, c’est que la réincarnationnite n’explique absolument pas les inégalités sociales, ennemie fondamentale des politiciens de gauche et de leurs ouailles frustrées qui espèrent que la quantité des râleurs pourra vaincre la qualité (souvent discutable aujourd’hui) de la minorité au pouvoir. L’idée est que, dans une première vie (on ne sait pas à quelle époque évidemment), tout le monde était « égal » !!! Autrement dit la population avait l’air d’une série de clones de Martine Aubry. Puis certains sont devenus des mecs (il n’y avait pas grand chose à faire) et ce faisant, les égaux de départ sont devenus inégaux. Et les ex-égaux ont joué de leur nouvelle différence pour commencer à jouer au con. Et dans leur vie suivante ils sont nés clochards, CQFD ! On va quitter ce monde de lamentation pour en revenir à notre docteur Anthony. Et son hypothèse quantique est un peu plus élaborée, mais manifestement influencée par la propagande réincarnationniste de Blavatsky reprise plus tard par le fondateur d’une autre secte, L. Ron Hubbard et sa Scientologie. Hubbard a copié verbatim les arguments d’Helena, alors que si la première n’avait jamais pu mettre de vie passée en évidence, c’est devenu le trade mark du second avec ses « technologies » qui ont permis à des millions d’adeptes de « revivre des vies antérieures » ! À l’époque (1951) où Hubbard commençait à envoyer ses disciples dans leurs vies passées, d’autres psychanalystes en ont fait brutalement autant, ce qui laisse à penser qu’une condition a changé dans notre monde, pour pouvoir se balader à ce point là, alors que personne n’y arrivait avant, sans qu’il y ait eu un quelconque changement de procédé qui puisse expliquer cette nouveauté.

Mais ça concerne des considérations que nous n’avons pas encore explorées, alors prenez ça pour de l’information ou des suppositions, car de toute façon nous n’avons pas besoin d’en tenir compte dans l’immédiat…

Les papes ont caché la réincarnation à leurs imbéciles qui ne pouvaient pas la comprendre !

C’est la thèse d’Helena reprise par Ron ! À partir du 3ème siècle, les conciles ne parlaient plus de la réincarnation ! C’est modérément étonnant : mais ils sont incapables de citer un concile qui en aurait parlé plus tôt ! On ne prête qu’aux riches ! Les chrétiens doivent avoir quelque chose de spécial pour qu’on les haïsse autant. Remarquez que leur fondateur les avait prévenus : « Vous serez haïs comme Je l’ai été ! ». Bon, ils ont déjà réussi à se faire détester, ce qu’on attend maintenant, c’est qu’ils montrent qu’ils ont compris si peu que ce soit la Doctrine de leur Seigneur…

Inutile d’insister sur le fait que si les bouddhistes ont gobé cette mythologie, les Américains ont suivi pour la plupart. Il y a beaucoup en commun entre les bouddhistes et les Occidentaux, en particulier leur passion pour le pouvoir : le Bouddha était un prince qui ne supportait pas d’être conseillé par ses brahmanes, et ce gouvernant révolté est le prototype de la caractéristique de notre Âge de Fer : l’obsession de la puissance au détriment de la sagesse. Un épisode que les Védas appellent « La révolte des Kshatryias », ou la révolte du pouvoir temporal contre l’autorité spirituelle, y compris La Trinité dont on vient de parler. Et Anthony qui insiste pour que nous nous débarrassions de nos vieilles idées, paraît tout à fait piloté par la mentalité caractéristique de l’Âge de Fer en question

Faites n’importe quoi d’abord, vous aurez bien le temps de savoir après !

Et quand Anthony prétend que nous nous définissons nous-mêmes avant d’arriver dans ce monde, parce que l’idée d’une destinée pilotée par un Barbu pas propre l’empêche de respirer, et puisque ses physiciens lui ont fait avaler leurs fadaises à propos du hasard et de la nécessité, j’ai tendance à y voir une influence fréquente aux USA de la croyance en la réincarnation que nous venons d’effleurer.

Mais d’entrée de jeu, comment une conscience peut-elle décider de ce qu’elle va faire dans un univers qu’elle ne connaît pas, mais que Dieu connaît bien puisqu’Il nous conseille même de ne pas y venir ! Un conseil qu’Anthony interprète comme une des manifestations du Dieu-maton une obsession qu’il s’est fait vendre par ses « religieux ». Or pourquoi Dieu voudrait-il nous piéger ? Et saboter la production des possibilités qu’Il a choisies avec assez de soin comme le montrent toutes les formes vivantes. Il ne nous a pas lancés dans ce monde de la dualité, mais nous a laissé libres d’y aller si on est curieux, et nous a simplement dit d’y faire gaffe, parce que nous y connaîtrions la maladie, la mort et tout un tas d’autres choses qu’on a pas eu l’occasion d’expérimenter au Paradis.

Et une fois qu’on y sera, si nous ne voulons pas mettre en péril notre liberté, nous devrions éviter un certain nombre de choses, comme le meurtre, ce qui n’est pas le simple fait de tuer puisque la Vie fait ça sans arrêt pour se prolonger, mais de tuer par caprice ou par méchanceté. De leur côté, nos corps devraient éviter la strychnine même s’Il n’en parle pas dans Ses 10 commandements.

Parce que cet univers n’a plus rien en commun avec le domaine où le Verbe nous a fait arriver.

Ici, tout est en nuances : c’est la dualité, le domaine où on doit avoir la science du bien et du mal. Rien n’y est parfaitement bien ni parfaitement mal. Parfaitement chaud ou parfaitement froid. Parfaitement lumineux ou parfaitement sombre… C’est le coin idéal pour ceux qui veulent se compliquer la vie, ou compliquer celle des autres…

Or le domaine de la physique quantique est déjà là. Et avec nos histoires de « fonctions » pour pouvoir considérer les liens entre le Principe et ses productions, nous n’y sommes pas encore entrés !

Mais je m’aperçois qu’on a mis les doigts dans la hiérarchie des niveaux de manifestation et pour continuer, nous allons devoir changer nos considérations de base, ce que nous sommes libres de faire si vous vous en souvenez, toujours dans l’objectif de mieux comprendre et connaître notre situation.

 

About

View all posts by