La thérapie du 21ème siècle sera-t-elle quantique, métaphysique ou simplement logique ? (N°31 Candeur)

La thérapie du 21ème siècle sera-t-elle quantique, métaphysique ou simplement logique ? (N°31 Candeur)

Je vais encore mentir : je promets de ne plus vous ennuyer avec les recommandations d’Anthony ! On verra bien si c’est un mensonge…

Bon, c’est parti avec la suggestion numéro 8 :

Lire de bons livres et regarder de bons films

Il est bien « bon » aussi notre Anthony, et ça veut dire quoi au juste ? Lire uniquement ses livres et regarder ses vidéos, s’il y en a… Anthony n’a jamais été prévenu que nous étions dans le domaine du Bien et du Mal et qu’on était libre de choisir et de se tromper. Sauf si un surdoué peut nous dire ce qui est « bon », évidemment.

Encore la morale, donc ! Et pas très intéressant.

Passons au numéro 9 :

Choisir vos relations !

Donc les SDF devraient fréquenter des milliardaires et les milliardaires devraient se mêler aux clodos pour compléter leur éducation de milliardaires…

Ou alors ne devrait-on fréquenter que des gens qui nous expliquent la Loi de l’Attraction, en choisissant plutôt ceux qui sont d’accord avec Anthony. Avouez que pour ce qui est du flou, on est servi. À moins que j’aie loupé ses critères…

Mais ça tombe bien, voilà son numéro 10 :

Éviter les religions fondées sur la peur et la haine !

Bon ! On n’est pas passé loin de savoir desquelles il veut parler, à moins que ce soit de toutes… puisqu’il a étudié la spiritualité ! Je ne vous snoberai pas avec la nuance entre les religions et les Traditions, puisque, malgré sa vaste culture, Anthony ne doit pas savoir de quoi il s’agit…

Et manifestement il en a tout compris, puisqu’il nous dit d’insister sur le « libre vouloir ». Ce n’est pas que toutes les « religions » n’en parlent pas, c’est que je voudrais connaître celles qui insistent là-dessus ? Vous en connaissez au moins une ; la Magick d’Aleister Crowley, manifestement l’inspirateur des « manifesting mentors » actuels, puisque sa devise était : « Fais ce que tu veux : c’est la totalité de la Loi ». L’ESP de Crowley devait être un peu en panne parce que sa fin de parcours ne l’a pas vraiment laissé faire ce qu’il voulait. Mais il en a eu l’illusion pendant un bout de temps, même quand un tribunal anglais l’a condamné pour sorcellerie en plein 20e siècle ! Crowley revendiquait son satanisme alors qu’Anthony est plutôt discret là-dessus, mais peut-être ne le sait-il même pas…

Peut-être aussi est-ce le positioning auquel on aurait dû penser depuis le début : on avait bien vu les liaisons avec l’hypnose, mais c’était un peu mièvre. Quoi qu’il en soit, les Satanistes sont une bonne école pour savoir ce qu’il ne faut pas faire. D’autant que si vous vous en souvenez, on a eu l’occasion d’évoquer Hotel California lors du dernier épisode : l’ode à la gloire du premier centre satanique près de San Francisco, qui raconte la nuit d’amour entre Crowley et 666, la Bête dont il usurpera le nom…, enfin joué à l’endroit, parce qu’à l’envers, c’est un rituel de messe noire…

Mais quittons ces sombres histoires pour quelque chose de bien plus noble : suggestion n°11 :

Donner anonymement Ne rien attendre en retour !

C’est noble et futé : comme ça on ne pourra jamais savoir s’il s’applique cette recommandation à lui-même puisque ses dons sont anonymes… En tout cas ça garantit qu’on ne recevra rien en retour à moins qu’on se soit mis en poste restante sous le nom Anonyme…

Non ! Ça veut dire que si on reçoit un retour, c’est que la Loi d’Attraction marche ! Faut suivre !

Allez on passe au 12 :

Être reconnaissant pour ce que vous êtes !!!

Prudemment, il ne dit pas à Qui ?

On peut facilement imaginer que quelqu’un qui gagne sa vie en donnant des conseils aussi éclairés soit reconnaissant à « celui » qui lui a donné cette chance au lieu de l’envoyer vider les poubelles en Roumanie… Mais j’en connais quelques uns par ici qui vont avoir du mal à en faire autant.

Ou alors, remercie-t-il le fameux Rêve Américain ? Ne pas confondre avec le cauchemar des clodos américains qui traînent dans les rues de toutes leurs villes, New York, Houston, New Orleans, Detroit, San Francisco, partout… Ça en fait des clochards aux jours et aux nuits horribles !

La culmination c’est le numéro 13 :

Pardonnez !!!

On sait pas à qui, mais il suggère déjà qu’on fait des tas de vilaines choses ! Nonononon !!! C’est À NOUS qu’on en fait. J’imagine qu’en pardonnant, ça nous fait sortir de notre rôle de victime. C’est pas tout à fait le point de vue du Pater chrétien, où on pardonne aux autres pour que le Père nous pardonne de tout ce qu’on fait de mal, et rien n’indique que ça ne concerne que ce qu’on Lui fait à Lui, puisque si on fait du mal au moindre d’entre nous, on Lui en fait aussi…

Mais dans le Pater, ça vient juste après l’invocation à « notre ESP » pour nous donner constamment notre « pain de l’esprit » ! (Un truc en passant : le Pater nous a été donné depuis les Cieux, donc notre utilisation de Terriens est à l’envers : il faut déjà que nous soyons « délivrés du Malin » pour que nous puissions profiter du reste de Ses promesses…)

Espérons que l’ESP d’Anthony en fasse autant chaque fois qu’Anthony pardonne, comme à des gens comme moi dont ils ne sont pas vraiment l’idole. Ce dont il devrait évidemment me pardonner…

Et la conclusion qui déchire :

L’énergie est tout !!! Bonnes vibrations!

Comme d’habitude on ne saura pas ce qu’il entend par énergie, mais une fois de plus, ça doit correspondre à la notion mécaniste, à moins qu’il s’agisse de la version mystique et ésotérique assez imprécise qui traîne dans ce genre de milieu…

Ce qui est probablement le cas puisque les « bonnes vibrations » dont personne ne sait rien sont passées dans le langage courant !

En tout cas, on peut en conclure sans crainte que la vision d’Anthony n’a rien de « quantique » quoi qu’il en prétende, car le domaine en question est bien au-delà des histoires d’énergie, puisque c’est de là qu’elle est créée…

À nouveau repensez à l’arrêt des orages avec les milliards de joules que ça suppose, ou si ça vous fait pousser des boutons, à la possibilité de « créer » des places de parking à votre destination, de « dissoudre » des embouteillages, de retrouver instantanément une dent à pivot perdue dans une pelouse de plusieurs centaines de mètres carrés, de faire atterrir un planeur dans des conditions impossibles à comprendre, de dépanner un moteur sans y toucher et sans même ouvrir le capot, de faire téléphoner le type auquel vous voulez parler et dont vous n’avez pas le numéro, et je peux vous en citer des dizaines d’autres, y compris tout ce qu’on peut faire en étant extérieur à son corps ! Et dont je ne désespère pas de vous parler à l’occasion de mon « Expérience des 25 siècles » dont le protocole se trouve sur ce blog.

Mais bon, voici une autre preuve d’optimisme…

Rien ne peut refuser vos désirs !

Sauf peut-être l’impossibilité absolue ! Même le Verbe n’y pourra rien ! Allez Anthony, dessine-nous un cercle carré !

Ah, la, la ! Ces gens qui rêvent et n’examinent jamais rien ! Mais encore une fois, tout vient de leurs paradigmes vaseux et incomplets.

HORS DE L’INFINI, PAS DE SALUT. Et déjà, si on limitait notre paradigme à la Possibilité Universelle, au Principe de Saint Jean, on raconterait beaucoup moins de bêtises parce qu’on aurait une base pour évaluer nos incohérences…

Et je compte vous en donner la démonstration dans un instant…

Une flèche ou un scud, un peu surprenant…

Les lois sont impersonnelles: les criminels aussi peuvent réussir !?!

À une époque on aurait dit que les lois « ne font pas acception de personnes »… Mais ça semblait s’appliquer à Dieu et à Ses lois. Anthony croit nous rassurer en en étendant le champ d’application.

Peut-être ne le savez-vous pas, mais la Bible n’a jamais dit : « Tu ne tueras point ! ». Le verbe utilisé en Hébreu implique « quelque chose d’illégal ». Donc il vaudrait mieux traduire par : « Tu ne commettras pas de meurtre ! » Car Dieu est né bien avant la première pluie ! Il sait qu’on peut tuer puisque comme l’explique Krishna, le précurseur du Christ et, comme lui, une « descente » du Verbe, dans la Bhagavad-Gîtâ : Il passe son temps à faire naître et mourir tout ce qu’il fabrique, ce qui lui permet d’expliquer à Arjuna, le pilote de son char, que tous les gens qu’il va faire périr pendant la bataille, seront de toute façon tués par le Verbe un jour ou l’autre et qu’il doit s’en tenir à son devoir de défenseur, comme s’y attendent les habitants de son village…

Et les « meurtres légaux », concernent les soldats, les bourreaux et les juges, QUAND ils appliquent les lois sociales de source divine. Ce devrait être évident qu’interdire quelque chose d’impossible n’aurait pas beaucoup de sens… Donc tuer est possible, et Dieu le sait, mais Il a établi des règles pour en définir les conditions licites. Et aucune de ces conditions ne tient compte du nom de la personne qui tue ou de la personne qui est tuée. Pour les lois humaines, c’est un peu pareil : ce n’est qu’après le meurtre que les questions de personnes vont se poser.

L’inquiétant dans la déclaration d’Anthony, si on la rapproche des pratiques de Crowley, c’est que ça semblerait dire que tout ce que nous voulons est possible et bon à réaliser, puisque comme il vient de l’annoncer : « Rien ne peut refuser notre désir ! » Reste qu’il se peut que mon examen de ses propos soit fautif ! Cet espoir non plus ne peut pas nous être refusé !

Un dernier pour la route :

Dites au revoir à vos peurs !

Voilà, en vrac ! Avant de leur dire « Au revoir » il faudrait déjà leur dire « Bonjour » pour savoir quelles elles sont ! Mais là on parle de ce dont Anthony ne veut pas entendre parler puisqu’il s’agit de l’héritage de notre passé qui nous paralyse et que nous pouvons effacer d’après lui sans le regarder. Comme il croit l’avoir fait du sien…

Oublions notre Anthony pour une fraction d’éternité, j’ai un message personnel à vous faire…

Excursion dans les banlieues glauques de la Logique

Compte tenu du fait que j’ai épuisé les recommandations d’Anthony que je comptais passer en revue, où est mon mensonge ?

Car j’ai promis de ne plus vous ennuyer avec ça ! Or c’est exactement ce qui va se passer…

Seulement je vous ai dit avant que j’allais encore vous mentir !

Eh bien c’est ça : le mensonge : je ne vous ai pas menti !

Est-ce que ça vous réconcilie avec le fait que quand vous refusez quelque chose vous le manifestez automatiquement ?

Si on ne peut plus rigoler… alors !

 

About

View all posts by