Les Nuages du New-Age (N°10 Principe)

Les Nuages du New-Age (N°10 Principe)

Pour économiser des frais d’impression, quand j’écrirai le mot Possibilité avec un P majuscule, je parlerai de la Possibilité universelle et avec une minuscule ce ne sera qu’une possibilité particulière.

Examinons donc un peu cette Possibilité. Sa première caractéristique est d’être immuable ! En effet, si elle pouvait changer, on pourrait avoir plusieurs possibilités différentes, et chaque différence montrerait que les Possibilités qui n’ont pas cette caractéristique ne seraient pas universelles ! Évidemment ça rappelle la formule de Neale-God : « Ce qui ne change pas c’est le changement ! » sauf que, présenté comme ça, le changement a l’air d’une illusion, et en même temps il s’applique à la totalité de son prétendu « infini ». Dans notre cas, le changement n’est qu’UNE des possibilités, aussi réelle que n’importe quelle autre, et elle est très loin d’être une caractéristique de l’Infini lui même. Et il n’y a pas à s’étonner que notre Possibilité soit immuable : puisqu’elle contient le changement lui-même : n’y a-t-on pas mis toutes les positions possibles de tous les objets, par exemple ?

Autrement dit, alors que le pseudo-infini des Neale ou de Icke ne rend AUCUN COMPTE de la réalité physique, notre Possibilité « métaphysique » atteste la réalité de notre univers et de ses caractéristiques, comme l’existence du mal, la possibilité d’être dans un état inférieur (l’Enfer), et tout ce que nous subissons. Laissez donc nos doux rêveurs, les Neale comme Icke, croire que tout ça n’est qu’une illusion, et si vous en rencontrez un, fichez lui votre poing dans la figure de ma part : s’il râle, rappelez-lui qu’il vous a expliqué que le mal n’existait pas, le temps et l’espace non plus… Au niveau de notre Possibilité, le temps et l’espace existent bien, et ils sont les conditions d’un type de changement spécial qui s’appelle le mouvement. Ce n’est qu’en dehors de notre univers qu’ils n’existent pas, en particulier, dans un domaine où le temps n’existe pas et qui s’appelle proprement l’éternité.

Leur confusion à propos de l’Infini n’est pas étrangère à leurs idées farfelues à propos de la Liberté. Et ici aussi  Icke aurait pu découvrir dans sa doc que la célèbre devise « Liberté, Égalité Fraternité » avait été concoctée par ses reptiliens et propagée à l’initiative d’Amschell Bauer, dont il parle pourtant beaucoup. Nos auteurs n’ont aucun doute qu’un système de gouvernement puisse garantir la liberté des populations, sans avoir remarqué que, par suite de la nature humaine, si un tel système existait, on croulerait sous les lois pour éviter les dégâts commis par les individus libres… de déconner ! Et c’est d’ailleurs ce qui se passe aujourd’hui. La Bible ne prévoyait que 10 lois, chaque état moderne en a plus d’un million !

Au temps des Indiens américains, les sentiers n’étaient jalonnés que de buissons. Aujourd’hui, au même endroit, les routes sont encadrées par des panneaux d’interdiction tous les 10 mètres. Si quelqu’un veut me proposer une solution pour ma liberté, je commence par le tuer, ce dont il aurait tort de se plaindre puisque c’est lui-même qui m’a annoncé la bonne nouvelle ! Ce qui est oublié ici, c’est que la Liberté a un prix, qu’on peut appeler la responsabilité. Un permis de conduire vous donne la liberté de conduire, si vous avez montré que vous saviez vous servir d’une voiture de façon responsable, c’est-à-dire pour conduire, et pas pour utiliser une voiture comme une arme pour blesser ou tuer. Mais c’est évidemment plus flatteur de proposer la liberté que la responsabilité, surtout à une époque où il n’y a pas loin de responsable à coupable. Ohé, les Icke et les Neale, vous sortez de votre trip ? Vous verrez d’ailleurs que Neale-Man et son dieu insistent lourdement (plusieurs fois) sur les bienfaits de la culture du chanvre… Neale-God est décidément très Rock’n Roll !

L’autre conséquence du fait que la Possibilité universelle soit unique, c’est que TOUT CE QUI EST POSSIBLE EST, PAR LÀ-MÊME, RELIÉ à et par cette Possibilité. Ce qui devrait ravir nos écologistes de Neale-God et Neale-Man, qui ne voient cependant ça vraiment que par le petit bout de la lorgnette.

Suivant des possibilités plus ou moins générales, la Possibilité va définir différents domaines, on vient d’en voir deux, le physique et l’éternel. Mais on en a vu un troisième, celui de l’Être, la première Essence, et les deux suivantes. Il est évidemment dans le domaine de l’éternité puisque le temps n’y intervient pas, mais il est aussi dans le domaine de l’universel (informel) dont la première caractéristique, en ce qui nous concerne, est l’invisibilité.

Les possibilités dont on peut voir les manifestations sous la forme des objets qui nous entourent sont donc d’ordre individuel (formel), un nouveau domaine ! Nos pensées, bien qu’immatérielles, sont du même ordre individuel, et le monde psychique (celui de la pensée) est donc à cheval sur les domaines individuel et éternel.

Alors que le domaine éternel est à cheval sur le psychique et l’universel. Et tout ça est parfaitement réel dans son ordre propre, contrairement aux absurdités mystiques des néo-métaphysiciens Neale et Icke.

Nos esprits (pour faire court : notre conscience) sont à la jonction de l’universel et de l’individuel, donc du domaine de l’éternité, et c’est pour ça que « la Vie éternelle est en vous maintenant ! »

En passant, les new agers comme les bio-énergéticiens ou les thérapeutes du quantique qui voient des « entités spirituelles », ne savent pas non plus de quoi ils parlent : si c’est visible, ce n’est que psychique (formel), et pas spirituel (= universel, informel) et leurs chemins vers la spiritualité ne sont que des culs-de-sac !

Incidemment deux possibilités particulières ne peuvent pas être les mêmes puisqu’il ne s’agirait alors que de la MÊME possibilité. Donc deux choses quelconques diffèrent toujours par au moins une caractéristique. Dans le cas de l’univers matériel, la différence de base est la situation (localisation) des deux choses, ce qui fait que les efforts des physiciens pour mettre deux particules au même endroit risquent bien d’être définitivement infructueux. L’impossibilité de « l’égalité de fait » est justement dénoncée par Neale-God. Mais la nécessité de « l’égalité de droit » paraît un peu naïve et utopique. Quant à Icke, l’élitisme lui fait pousser des furoncles parce qu’il ne connaît que celui qu’il attribue à ses reptiliens, mais si son propre corps (qui n’existe pas…) n’est plus structuré fonctionnellement de façon « pyramidale », je ne lui donne pas longtemps à vivre, tout cyber qu’il soit !

Comme on vient de le voir la caractéristique des essences est d’être toutes différentes et de définir ce que la Substance doit produire dans chaque cas, laquelle Substance n’a évidemment aucune définition propre, sinon ce serait une essence. C’est vrai si on parle de la Substance universelle, la materia prima des alchimistes, mais chaque qualification partielle produit en quelque sorte une substance « qualifiée » ou materia secunda en attente éventuelle de définitions supplémentaires d’autres essences. Par exemple, la glaise n’est pas la Substance universelle, puisque ce n’est qu’une forme spéciale de minéral, et elle attend les idées d’un potier (de nouvelles déterminations) pour devenir un vase particulier. Cette complexité rend bien compte des pataugeages dont bénéficient ces notions depuis quelques siècles… Y compris une définition récente qui commence par « la substance est une essence indifférenciée… » !

Comme vous pouvez le constater, notre « construction » n’est pas particulièrement d’accord avec les conceptions des Neale ou de Icke, ni celles des scientifiques ou des religions courantes telles qu’on les pratique, et pourtant nous y sommes arrivés sans chercher à « critiquer » ou « contrer » une conception quelconque, ce qui permet d’espérer qu’elle n’a aucune des caractéristiques loufoques des paradigmes qui ne sont pas d’accord avec la Possibilité telle que nous l’avons définie.

Je tenais à montrer que l’on peut construire sans se référer aux idées d’un quelconque expert, et sans chercher à corriger une imbécillité par une autre.

Puisque je me suis permis le luxe d’évaluer l’état psychologique des Neale, je vais en faire autant pour Icke. Son hostilité envers les hiérarchies peut venir du fait qu’après avoir décrypté, pense-t-il, les plans des élites, il n’a pas été recruté, ce qui lui a provoqué un gros dépit envers elles et un curieux orgueil qui l’amène à croire qu’il peut tout comprendre puisqu’il a déjà compris tous ces secrets, une faculté dont il est friand et qui revient souvent dans ses recensions d’expériences de mort imminente. Il y a d’autres auteurs, dont un Français du début du 20ème qui a donné une version des plans des prétendus « reptiliens » bien plus convaincante et documentée, auteur que Icke ne connaît manifestement pas, et qui fournit en revanche une véritable solution pour arrêter les dégâts, en prévenant toutefois qu’elle a fort peu de chances d’arriver vu l’état intellectuel et/ou spirituel des peuples, déjà à son époque. Et Neale-Man et Icke sont précisément le genre d’individus prévus par la « prophétie » de notre Français[1].

En revanche notre paradigme n’a rien de nouveau, comme nous l’avons évoqué, et ce n’est qu’à cause de CEUX QUI NE L’ONT PAS COMPRIS, quelles que soient les multiples formes qu’il a pu prendre, que des Neale ou des Icke peuvent considérer que les religions ne sont que des manipulations lamentables et perverses. C’EST EFFECTIVEMENT CE QU’ELLES SONT DEVENUES.

Mais ce n’est pas une raison pour jeter le bébé avec l’eau du bain et inventer de nouvelles conneries pour essayer de s’opposer aux anciennes : « Ce qu’on craint, on le devient : » Tant que vous n’êtes pas appuyé contre un mur vous pouvez vous déplacer dans une pièce ; si vous ne voulez pas quitter votre point d’appui : vous êtes devenu le mur !

Les arts martiaux fournissent une autre version de la remarque précédente : vous ne vous faites attaquer que si vous êtes un opposant potentiel ! Si vous « disparaissez » en face d’un agresseur, le seul adversaire qui lui reste dans son environnement, c’est lui-même : et il se cassera la figure tout seul… comme le démontrent le Judo ou mieux l’Aïkido.

Vous pouvez effacer vos antagonismes grâce à la pratique de ces arts, mais il y a au moins trois états dans lesquels vous pouvez vous mettre qui aboutiront au même résultat. 1 : Si vous ÊTES un ESPRIT SEREIN, ce qui est une variété fragmentaire de l’équanimité, vous avez fait disparaître toutes vos émotions et il n’y a plus rien avec quoi vous faire accrocher, 2  : si vous n’avez aucun intérêt ni aucune opposition, c’est à dire… si vous vous ENNUYEZ, le résultat est à peu près le même, personne ne devrait être tenté de vous attaquer puisqu’il ne se sent ni attiré ni repoussé, enfin, 3 : si vous pouvez décider « d’ÊTRE RIEN », là encore vous pouvez devenir transparent. L’obtention de ces états demande beaucoup moins d’entraînement, de temps et d’efforts, que les arts que nous évoquions.

Arrêtez de vous faire avoir par des gens qui cherchent à vous « défendre » en étant eux-mêmes bien plus gravement prisonniers que vous, et qui vous emmènent dans ce qu’ils prétendent vous faire éviter. C’EST URGENT ! Tenez-vous-en à ce que nous venons de dire, vous pourrez l’approfondir en étudiant les doctrines métaphysiques orthodoxes, et servez-vous des exemples de Neale et de Icke pour reconnaître les pièges dans lesquels ils sont tombés et les éviter.

La mythologie que Icke véhicule sur les caractéristiques révolutionnaires des années 2011 et suivantes inonde le Web et les cercles des adeptes du « ressenti ». Pour moi, elle évoque irrésistiblement des prophéties venues de gens qui ont fait leurs preuves depuis des milliers d’années, à savoir qu’il y aura un temps ou « Il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes ; (qui) feront des prodiges et des miracles pour séduire les élus, s’il était possible », (Marc 13:22), ce que d’aucuns relient à cette remarque de saint Paul : « Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons … » (1 Timothée 4:1) ! Alors nos Neale et notre Icke sont l’évidence que nous en sommes là, et leur façon de se croire « Infinis » est exactement la vieille promesse de Satan : « Vous serez COMME des Dieux » !

De toute façon, vous avez l’habitude de schizophrènes : ce sont ceux pour lesquels vous votez depuis le début, et vous avez remarqué à quel point ils paraissent « raisonnables » tant qu’on ne les a pas vus dans leurs œuvres ! Un schizophrène est cohérent, et il donne l’impression d’être sain. Mais il a plusieurs cohérences. Neale-man pose les questions, Neale-god y répond. Le Icke ignare croit que l’utilisation des différents jargons va donner l’illusion de son expertise, pendant que le Icke « journaliste » fait son travail d’autant mieux qu’il est alimenté par les bonnes sources, mais le Icke de base, piloté par son « intuition » est complètement allumé ! Les cinq parlent de leur « Amour infini » (encore une terminologie hypnotique commune) mais seul Icke prend le risque de préciser (sans s’en rendre compte…) que c’est l’égocentrisme total ! Heureusement que Icke nous donne la preuve formelle du fait qu’il est ignare, alors qu’on est obligé de le déduire des Neale. Aucun d’eux n’a la moindre idée de la spiritualité qui tienne debout. Icke confond allégrement l’intellect et la raison, mais comment pourrait-il faire autrement vu la culture qu’il étale ?

Croyez-les, puisque vous n’aurez plus rien à foutre des autres au titre de votre « Amour infini ». Mais tout ceci confirme ma remarque à propos de la même nature des hypnoses de Neale et de Icke, utilisant les mêmes mots issus de leur suggestion hypnotique commune, malgré leurs options apparemment opposées quant à l’action !

Et ne rêvez pas : ils sont irrécupérables : leur hypnose est irrémédiable ! Ce qui fait que vous pouvez leur appliquer ce qu’ils vous suggèrent : oubliez-les ! Seul un exorciste musclé pourrait les aider… Le nom de leur démon est probablement : Millions !

Et considérez la popularité de nos auteurs pour avoir une idée du délabrement de la situation de notre planète. Car l’état des lieux décrit dans le « Guide » est tout à fait réel (rappelez-vous qu’il a l’imprimatur de ses reptiliens…), même s’il faut interpréter un peu les histoires des reptiliens en question et de leurs hybrides. Il n’est pas certain, loin de là, que Icke ait trouvé la solution pour arrêter les dégâts, mais, malgré son bouquin passablement décourageant, puisqu’il nous démontre l’omnipotence des comploteurs, est-ce une raison pour jeter l’éponge ? Pour mémoire, le désespoir et l’orgueil sont deux des principales qualifications pour vous retrouver dans cet enfer… qui n’existe pas !

Je vous propose un bien meilleur guide (saint Paul) : « Examinez toutes choses et tenez-vous en à ce qui est Vrai » (1 Thess. 5:20-21), généralement rendu par : tenez-vous en à ce qui est « bon » !

Malgré le génie attribué par Icke à nos manipulateurs, de plus en plus de choses leur échappent, et s’ils doivent finir par « gagner », leur victoire a été prophétisée pour être de courte durée.

Saint Jean n’a pas eu de chance, il ne connaissait pas Descartes, Pasteur, Darwin et quelques autres… À son époque, il y avait peut-être encore des gens qui comprenaient ce qu’était le Principe dont il parle dans son premier verset « Dans le Principe était le Verbe… » malgré le passage d’Aristote en Occident 350 ans plus tôt. Sauf que depuis qu’il a écrit son Évangile, il semblerait que plus personne ne sache ce dont il s’agit. Ce qu’il n’a manifestement pas pu imaginer… Alors, j’ai fait le contraire, je termine par son Principe, en ayant la naïveté de vous avoir donné assez d’indications pour que vous compreniez ce fichu Principe que d’autres ont appelé la « Possibilité Universelle », et que je remercie de m’avoir indiqué de quoi il pouvait s’agir. Je n’ai pas vraiment de noms d’individus à vous donner, parce que quand le Principe nous renseigne sur son identité, il se cache sous tout un tas de pseudos. Et que souvent il se cache derrière l’Infini. Ce qui n’est pas très original, parce qu’il est « caché » derrière l’Infini ! Enfin je vous souhaite de le connaître, parce que c’est le SEUL qui puisse vous expliquer TOUT ! Si vous tenez compte de ce que la première de ses possibilités, c’est le Verbe, comme le dit Saint Jean, Celui qui a TOUT fait et Qui continue à TOUT faire, Celui sans Qui VOUS ne pouvez RIEN faire ! Celui sans Qui vous n’auriez jamais pu lire ce feuilleton, et Qui vous remercie de votre fidélité pour répondre à la Sienne. Ce Verbe dont le petit nom est LA LOGIQUE ! Dont Il est le SEUL point de départ !!!

[1] Il s’agit de René Guénon et le livre « concurrent » de Icke est « Le Règne de la Quantité et les Signes des Temps » qui va bientôt dater de trois quarts de siècle et qui est toujours de la même actualité !

About

View all posts by