Quand Gattaz s’aperçoit du loup…

Choc de paradigmes Medef contre social-démocrate.

Les journalistes ahuris et enthousiastes de TF1 qui étaient en extase devant le subit accord parfait France-USA, fêté par le dîner de con (invité Hollande), ont été tout chagrins que Gattaz ait fait comme une fausse note en remarquant que la proposition de « Pacte de Responsabilité » était un piège ou même une escroquerie puisque le gouvernement propose un petit effort dont il n’a AUCUNE idée des conséquences, mais en fonction de quoi les industriels doivent s’engager à embaucher comme des malades. À la fin, s’ils n’y sont pas arrivé ce sera de leur faute, mais s’ils ont réussi, ce qui serait étonnant, ce sera grâce au « politicien normal » et irresponsable. Comme quoi ceux qui prennent Hollande pour un débile ont tort : c’est un GROS con, mais aussi une ordure avec une intelligence d’ordure, le genre qui fascine les foules depuis un certain temps. L’espoir vient de ce que Gattaz a l’air d’avoir compris les manœuvres hollandaises, encore faut-il qu’il arrive à communiquer son paradigme autour de lui pour qu’on soit débarrassé de ce Pacte honteux et de ses promoteurs. Mais s’il a pris le risque d’en parler devant les Américains, on peut espérer qu’il prend ça très au sérieux ce qui reste un bon signe pour le naïf que je suis… Et comme vous le savez, Gattaz s’est pris les pieds dans le tapis en mélangeant son attaque avec des trucs qui n’avaient rien à voir. Ça a permis à Hollande de le ridiculiser avec une de ses vannes pitoyables puisqu’il a malheureusement compris que l’autre s’était vautré. Autrement dit, ce n’est pas encore avec Gattaz qu’on pourra être débarrassés de la dictature de la bande d’irresponsables… en revanche, même si elle n’évoque pas précisément ce que je viens de raconter, Marine fait remarquer que ce n’est pas avec un coup de pouce hypocrite aux entreprises que celles-ci vont trouver les marchés qui leur permettraient d’embaucher, mais elle a reçu beaucoup moins d’écho que le Gattaz précité.

About

View all posts by