Jean Poncet – Le blog officiel

« Il faut aller à la vérité avec toute son âme. »

Accoucheur de Paradigme

l'hérésie agnostique

English Version drapeau-angleterre

Toutes les références à la maïeutique socratique (l’accouchement des esprits) sont appropriées…

Vous avez forcément un paradigme : tout le monde en a un ! C’est votre « vision du monde ».

Seulement, de quel « monde » parle-t-on ?

Répondez au petit test ci-dessous :

  • Votre paradigme rend-il compte de l’existence de deux marées par jour avec une seule lune pour les attirer ?
  • Votre paradigme tient-il compte du fait que les électrons se déplacent dans le vide (comme dans les tubes cathodiques des premières télévisions) alors que le vide est un isolant pour le courant électrique, pourtant considéré comme étant un flux d’électrons ?
  • Votre paradigme prend-il en compte les preuves expérimentales que la vitesse de la lumière n’est ni constante, ni une limite, contrairement aux rêveries d’Einstein ?
  • Votre paradigme prend-il en compte l’absence obstinée de chaînons manquants après la découverte de centaines de milliers de fossiles et l’indication forte de la génétique invalidant la possibilité de l’évolutionnisme (qu’il soit darwinien ou biblique) ?
  • Votre paradigme inclut-il l’utilisation de guérisseurs « coupeurs de feu » par certains hôpitaux pour traiter leurs grands brûlés à distance ? (et donc inclut-il la possibilité de la psychokinésie ou de l’action de l’« esprit » sur la « matière », par voie de conséquence…)
  • Votre paradigme prend-il en compte le fait que les chiens savent quand leur maître ou leur maîtresse décide de rentrer à la maison ?
  • Votre paradigme prend-il en compte le fait que le cœur et le cerveau de sujets d’expériences, réagissent à l’apparition d’une image avant que leurs yeux ne la voient ?
  • Votre paradigme prend-il au sérieux les témoignages d’expériences de sortie du corps ou de mort imminente ?
  • Votre paradigme comprend-il comment l’humanité a pu perdre ses paradigmes successifs ?
  • Votre paradigme rend-il compte de l’aggravation de plus en plus profonde et de l’universalité planétaire de la connerie ?

Si vous n’avez qu’une seule fois répondu « non » à l’une des questions qui précèdent, votre « monde » à quelque chose qui lui manque.

Si vous avez répondu négativement à toutes les questions, votre paradigme ressemble beaucoup à celui de l’humanité contemporaine, et il est largement trop ratatiné pour vous permettre de comprendre quoi que ce soit… à part peut-être les jeux vidéo !

La plupart des gens qui se sont aperçus des limites du paradigme en cours cherchent à le modifier ou à en changer. Mais bien peu pensent à reconsidérer la vision de « leur » monde puisqu’ils croient déjà avoir une vision du monde lui-même. Or le paradigme courant est incapable de produire une solution, parce qu’il ne tient compte que d’une infime partie du « monde » ou de la « réalité », appelez-ça comme vous voulez. Donc vouloir en tenir compte pour le changer est sans espoir.

Si vous vous faites la moindre idée limitée de ce qu’est le « monde », ce sera l’idée de « votre monde », pas celle du Monde lui-même, et vous ne faites plus que de la psychologie. Et la limitation de votre vision du monde à ce que vous en pensez, s’appelle proprement de la paranoïa, et les psychologues en savent quelque chose puisque c’est la leur…

Or, je ne vous parle pas de trouver un « nouveau » paradigme, mais de reconsidérer le sujet dans sa totalité.

Comment faire pour ne pas limiter le Monde que l’on veut voir ? Il « suffit » de le considérer comme illimité, lui-même ! Autrement dit, d’être capable de considérer l’Infini ! Mais pas un des infinis chers aux matheux, un Infini authentiquement illimité !

Car le simple fait que les matheux aient plusieurs infinis montre qu’aucun d’eux n’est infini puisqu’il lui manque au moins tout ce qu’il y a dans les autres ! Y compris l’existence d’un matheux vraiment intelligent ! Or c’est leur vision qui est la première cause de notre incapacité à avoir une vision illimitée du Monde, ce qu’aucun philosophe récent n’a identifié à ma connaissance…

Le problème n’est donc pas tant d’accoucher d’un paradigme quelconque, mais d’accoucher DU paradigme Infini, car il n’y en aura qu’un, sinon il ne serait pas complet…

Et par voie de conséquence, il est immédiatement évident que l’expression même de « paradigme Infini » est impropre, car l’« Infini » lui-même ne peut pas être un « paradigme », qui n’en n’est que la vision !

Autrement dit, prendre ses distances vis-à-vis des matheux (des scientifiques et des philosophes en général) ne va pas suffire, il faut aussi prendre ses distances vis-à-vis du langage. Car même si le mot « Infini » existe, le langage n’est fait que pour identifier des mots avec des choses plus ou moins précises et définies.

Si ce qui précède vous paraît intello, tenez compte que ça vient de la référence inévitable à un paradigme rationaliste ou matérialiste terriblement intello lui-même, et ne vous découragez pas : je ne compte pas vous embarquer dans des concepts du genre des espaces courbes ou des nombres imaginaires, simplement vous aider à voir par vous-même ce que vous avez devant « vous » et que vos « autorités » intellectuelles ou autres vous ont empêché de voir, en commençant par vos instituteurs et vos parents ! Ce qui est relayé avec beaucoup de zèle par vos journaux, magazines, télés et lectures en tous genres.

Un des slogans de mai 68 était : « On arrête tout et on recommence ». Je vous en propose un autre : « On arrête tout et on commence », parce que ce n’est pas la peine de refaire le monde que nous avons hérité de ces malades.

Mais l’accouchement ne va pas être simple, car le bébé est déjà obèse, et qu’il va être difficile à faire sortir. Le bon côté, c’est que vous n’aurez pas besoin de tenir compte de tout ce qu’on a voulu vous faire croire, surtout de ce que vous n’avez pas pu comprendre, puisqu’il va falloir abandonner l’intégralité de votre culture, sauf peut-être de continuer à savoir parler français et à compter sur vos doigts.

Ça va quand même demander un peu de courage, mais si vous l’avez, vous ne regretterez pas la ballade…

Et ne me prenez pas pour un prof : je ne suis que votre guide pour vous montrer le paysage, et vous n’aurez qu’à regarder… et pas à me croire !

Alors à bientôt…

Lire la suite : Construction du Paradigme